vendredi 28 mai 2010

Une approche originale du baroque : la grille et l'ornement



Nous avons eu aujourd'hui la chance d'assister à un cours-concert de JB-Mauduit et d'O. Cachon.


JB Mauduit, professeur de philosophie et à ses heures, musicien et amateur de ferronnerie d'art nous a proposé une réflexion très personnelle sur l'art baroque.

Ce dernier a tenté d'expliquer ce qu'était le baroque en comparant l'ornement en musique avec l'ornement en ferronnerie d'art.
On trouve par exemple dans l'ornement musical l'appogiature, le tremblement, le flattement ou le pincé...L'ornement dans la ferronnerie d'art, c'est par exemple : le rinceau, la feuille d'eau, le rocaille, la rosace, le fleuron ou le culot etc...




Démonstration musicale à l'appui, il explique que l'ornement est ainsi constitutif de l'art baroque.....il est à la fois additionnel dans le sens où il s'ajoute mais s'intègre à l'œuvre en se rendant indispensable.... C'est en cela que l'ornement est paradoxe : à la fois superflu et nécessaire...








JC Diedrich

3 commentaires: