lundi 17 novembre 2014

La Dame à l'Hermine de Léonard de Vinci 



La Dame à l'hermine est un tableau de 54 x 39 cm peint par Léonard de Vinci entre 1488 et 1490. C'est une huile sur panneau de bois. Il est peint sur du bois de noyer. Le tableau est exposé au Musée Czartoryski à Cracovie en Pologne. 

Description générale:
Ce tableau représente le portrait d'une jeune femme, portant dans ses bras une hermine blanche, symbole de la pureté. Elle porte une robe pourpre et bleu gris d'imitation espagnole riche en ornements, elle est donc issue de la bourgeoisie. Elle porte également un sautoir de perles à son cou, ainsi qu'un ruban autour de front. Ses cheveux blonds-vénitiens sont attachés en une natte. Elle a le buste de trois-quarts et la tête tournée vers la droite du tableau. De plus ses yeux semblent regarder au loin. Les couleurs du tableau sont contrastées, chaudes et pâles. Ce tableau utilise le mimétisme. Enfin la lumière provient de la droite du tableau et éclaire pleinement la femme. C'est une lumière chaude et tamisée. 





L'auteur: 

 Léonard de Vinci est naît le 15 avril 1452 à Vinci, petite Ville de Toscane proche de Florence et est mort à Amboise le 2 mai 1519. C'est un peintre florentin et un homme considéré comme un génie à cause de ses nombreux talents: à la fois artiste, scientifique, ingénieur, inventeur, sculpteur, architecte, philosophe, écrivain, botaniste et musicien. 





La Belle Ferronnière




La Belle Ferronnière est un tableau de 62 x 44 cm peint entre 1495 et 1497 sur un panneau en bois de noyer (provenant du même tronc d'arbre que La Dame à l'Hermine). Ce tableau est exposé au Musée du Louvre à Paris. La Belle Ferronnière était le surnom d'une maîtresse de François Ier.

Elle est représentée de trois-quart, sa tête tournée vers le spectateur mais son regard le fuyant avec une expression non dénuée de froideur. Elle porte une scuffia, un bonnet en arrière de la tête. Une ferronnière, une bandelette nouée à l'arrière de la tête, ornée d'une pierre précieuse ceint son front. Depuis cette parure s'appelle ferronnière en référence à ce tableau. Les traits du visage ne sont pas soulignés mais émergent du jeu d'ombres et de lumières, accentué par l'arrière plan sombre.                 Un sourire est juste suggéré par le coin de sa bouche. Sa peau très pâle contraste avec la vivacité des couleurs de la robe et des rubans. Le décolleté de sa robe brodée est joliment orné par un collier délicat mais là encore on notera le contraste entre la richesse de la robe et la simplicité du collier.



1 commentaire: